Menu

Améliorations et nouvelles fonctionnalités de Koha 3.14

Novembre 2013

La version 3.14 de Koha apporte au logiciel son lot d’améliorations et de nouvelles fonctionnalités. Certaines sont particulièrement remarquables et méritent qu’on les présente en détail.

Version PDF de ce document : notes-version-3.14.pdf

OPAC Bootstrap

L’OPAC de Koha évolue. Un nouveau thème apparaît : Boostrap, qui devient le thème par défaut. L’OPAC est visualisé avec une qualité égale sur tous les dispositifs d’affichage : écran d’ordinateur, tablette ou smartphone. La disposition des éléments des pages de l’OPAC change, selon la taille de l’écran. Sur un smartphone, les blocs d’information ne s’affichent plus horizontalement mais sont empilés verticalement. Certaines informations non essentielles sont masquées et apparaissent seulement quand on touche l’écran.

L’OPAC de Koha devient donc un site web adaptatif. Le gros avantage de cette approche est qu’il n’est pas nécessaire de développer autant d’OPAC qu’il y a de type de dispositifs d’affichage. Cela représente une économie de moyens considérable en terme de développement et de maintenance logiciels. La conception et la réalisation d’un site adaptatif est une tâche complexe. Plutôt que de reprendre tout à zéro, l’équipe de développement de Koha a choisi de baser son travail sur un framework d’interface utilisateur web orientée terminaux mobiles : Bootstrap. Initialement créé par des développeurs de chez Twitter, Bootstrap est devenu en très peu de temps le standard en la matière. Bootstrap donne a Koha des fondations solides sur lesquelles construire un OPAC adaptatif normalisé et stable.

Prêt secouru intégré

Koha dispose depuis longtemps déjà de deux mécanismes de prêt secouru :

  • Application autonome – Il s’agit d’une application instalée sur des postes. Un système de synchronisation permet d’envoyer une copie de la base des emprunteurs sur ces applications. On utilise l’application quand la connexion au serveur est perdue. Une fois la connexion rétablie, on envoie sur le serveur un fichier des transactions effectuées hors-ligne. Ce fichier respecte le format KOC (Koha Offline Circulation).

  • Extension Firefox KOCT – Il s’agit d’une extension du navigateur Firefox qui fonctionne sur le même principe que l’application autonomne, mais sans disposer d’une copie locale de la table des emprunteurs.

Ces deux mécanismes présentent toutefois certains inconvénients. Il est nécessaire d’installer l’application autonome sur tous les postes. L’extension Firefox ne fonctionne pas avec tous les navigateurs. Une fois récupéré la connexion, il ne faut pas oublier d’envoyer un fichier KOC sur son serveur Koha.

Le prêt secouru intégré dépasse toutes ces limitations.Il permet de travailler dans la page standard de circulation de Koha même quand la connexion au serveur est suspendue. Les opérateurs de prêt n’ont pas à quitter leur environnement habituel. Ils n’ont plus à manipuler un fichier KOC des transactions de prêt quand la connexion est rétablie.

Fonctionnement du nouveau mécanisme de prêt secouru intégré :

Installation préalable :

  • Activez la fonctionnalité avec la préférence système AllowOfflineCirculation.
  • Synchronisez la base locale de données de circulation : Circulation > Interface intégrée de circulation hors-ligne > Synchroniser, puis vous cliquez sur le bouton Télécharger.
  • Ajoutez aux signets de votre navigateur la page de circulation hors-ligne, afin d’y accéder facilement quand ce sera nécessaire.

Quand vous avez perdu votre connexion au serveur Koha :

  • Ouvrez la page de circulation hors-ligne, en utilisant le signet ajouté ci- dessus.
  • Faites des prêts-retours.
  • Pensez à indiquer une date de retour. C’est nécessaire parce que les règles de circulation ne sont plus applicables en mode hors-ligne.
  • Si le lecteurs a des amendes, le total sera affiché et vous pourrez effectuer un paiement. Ce sera un paiement global. Il est impossible en mode hors-ligne d’associer un paiement à un exemplaire spécifique.

Quand votre connexion au serveur Koha est rétablie :

  • Allez en Circulation > Interface intégrée de circulation hors-ligne > Synchroniser, puis cliquez sur le bouton Envoyer les transactions.
  • Allez sur la page qui liste les transactions envoyées sur le serveur et validez-les.

Listes d’adhérents

Il est désormais possible de créer des listes d’adhérent dans le module pro. On utilise ensuite ces listes pour effectuer des modifications par lot d’adhérents.

Exemple d’utilisation :

  • Chercher des adhérents
  • Cocher des adhérents dans la page de résultat.
  • En haut de la liste, sélectionner Ajouter à [Nouvelle liste]. Nommer cette liste.
  • Modification par lot des adhérents accessible dans le module Outils.
  • Sélectionner la liste d’adhérents préalablement créée
  • Modifier les adhérents de la liste

Suspension des adhérents

Le système de suspension des adhérents a été refondu en profondeur et amélioré. Si nécessaire, il pourra facilement être étendu. Trois types de raison déclenchent la suspension d’un adhérent :

  1. Retard — Généré par le script overdue_notice.pl quand le lecteur a des documents en retard. La suspension est automatiquement levée quand le lecteur a rendu tous ses livres en retard.
  2. Suspension en jours — Généré au moment du retour si des documents sont rendus avec du retard. Cela est déterminé par les règles de circulation si ona défini une suspension en nombre de jours pour retard.
  3. Manuel — Une suspension créée manuellement par un bibliothécaire.

L’interface utilisateur de gestion des suspensions est complètement intégrée au module de circulation. Au moment d’un prêt, on voit la raison d’une suspension, il est possible d’en ajouter une nouvelle manuellement, de supprimer des suspensions, etc.

Numérotation des périodiques

Un tout nouveau système de gestion de la numérotation des fascicules de périodique simplifiera considérablement la tâche des responsables de la gestion des périodiques. Jusqu’à présent les périodicités et les modèles de numérotation étaient figés. Il y avait huit modèles de numérotation : Numéro, Volume, Volume-Numéro, Volume-Fascicule, Numéro-Fascicule, Volume-Numéro- Fascicule, Saisonnier, Année-Nombre, Aucun. Il y avait seize périodicités : quotidienne, hebdomadaire, annuelle, etc.

On peut désormais définir ses propres périodicités et ses modèles de numérotation et les réutiliser pour plusieurs périodiques. Au moment de la mise à jour de Koha à partir d’une version antérieure du logiciel, les périodiques définies dans votre base Koha sont analysés et des modèles de numérotation réutilisables sont automatiquement générés.

Interface professionnelle

Toutes sortes d’améliorations ont été apportées à l’interface professionnelle. Elles visent à simplifier le travail des bibliothécaires. On ne peut pas lister ici toutes ces améliorations : il y en a beaucoup trop. Elles proviennent des retours des utilisateurs eux-mêmes. Koha profite pleinement du dynamisme de sa communauté et de l’importance de la base des bibliothèques qui l’utilisent. Bien souvent, ce sont des points de détail, mais des détails qui comptent pour les bibliothécaires et qui font toute la différence au quotidien : position d’un lien sur un écran, enchaînement de pages, etc., toutes choses qui font gagner du temps, qui simplifient significativement l’utilisation du logiciel.

Parmi ces améliorations, on peut citer :

Enregistrement d’une notice pendant la saisie — En saisie d’une notice, il y a une option Enregistrer et continuer la saisie qui permet de poursuivre la saisie après avoir sauvegardé, pour des raisons de sécurité, sa notice bibliographique. Jusqu’à présent, après la sauvegarde, la page de saisie est rechargée avec le premier onglet sélectionné, même si on se trouvait sur un autre onglet. Ce n’est plus le cas désormais : on reste bien sur l’onglet sur lequel on se trouvait.

Lien vers les notices importées** — Après avoir importé un lot de notices dans Koha, on peut accéder à la liste des notices importées. En cliquant sur le numéro d’une notice, on arrive sur une vue détaillée, puis, au besoin, en saisie. Mais on perd la page affichage de la liste de toutes les notices. Désormais, le clic sur le numéro d’une notice ouvre un nouvel onglet : on le referme pour revenir à la liste initiale.

Filtre et modification/suppression groupée d’exemplaires — Sur la vue normale d’une notice, il est désormais possible de filtrer les exemplaires par type, localisation, bibliothèque, cote, statut et code à barres. Les exemplaires qu’on sélectionne peuvent ensuite être modifiées ou supprimées par lot : un lien est fait avec l’outil qui existait déjà de modification et suppression par lot d’exemplaires.

Filtre en modification d’exemplaires — Sur la page de modification d’exemplaires, si la liste des exemplaires est importante, il peut être difficile de trouver celui que l’on souhaite modifier. On dispose désormais d’un filtre qui permet de restreindre les exemplaires affichés, ce qui facilite l’identification de celui que l’on veut modifier.

Statuts paramétrables des suggestions — Les suggestions d’achat sont catégorisées. Il existait jusqu’à présent quatre statuts : En attente, Vérifié, Accepté et Rejeté. Il est désormais possible d’ajouter des statuts supplémentaires. On utilise à cet effet une nouvelle liste de valeurs autorisées : SUGGESTION_STATUS.

Duplication d’une autorité — Quand on est sur une autorité, on peut désormais la dupliquer, comme on pouvait dupliquer une notice bibliographique.

Valeurs par défaut pour les autorités — Dans la grille de saisie d’un type d’autorité, on peut désormais définir une valeur par défaut pour tout sous- champ.

Dérivation de notice directement dans une grille de saisie — Jusqu’à présent quand on récupérait une notice par Z39.50, elle était affectée à la grille par défaut, qu’on changeait éventuellement ensuite. Il est désormais possible de choisir une grille avant de lancer sa requête Z39.50.

Listes — Les listes de notices s’affichent maintenant de la même façon que les résultats de recherche, c’est-à-dire en utilisant les feuilles de style XSL. Il y a également sur chaque notice de la liste un bouton Supprimer qui permet de retirer d’un clic une notice de la liste.

Circulation sans code à barres** — Il n’est plus nécessaire que les livres aient une étiquette de code à barres pour les prêter. Une nouvelle préférence système itemBarcodeFallbackSearch contrôle le fonctionnement du module de prêt : si le code à barres saisie n’existe pas, une recherche bibliographique est lancée. L’opérateur choisit dans le résultat le livre qu’il veut prêter. Cette fonctionnalité sera tout particulièrement appréciée des bibliothèques de recherche qui n’ont pas appareillé tous leurs livres ou qui sont en train de le faire.

Gestion des exemplaires perdus — Quand un système d’amende est configuré et qu’un lecteur ne rend pas un livre, les amendes s’accumulent sur son compte. Quand finalement, le livre est marqué comme Perdu, le coût de remplacement est ajouté à son compte. Si le lecteur retrouve le livre et qu’il le rapporte, le coût de remplacement lui est restitué. On peut désormais contrôler plus finement ce processus. En effet, il y a des bibliothèques qui ne veulent pas faire payer à leurs lecteurs à la fois des frais de retard et le prix de rachat d’un livre. D’autres bibliothèques ne peuvent pas d’un point de vue comptable rembourser un lecteur. La préférence système ForgiveFineWhenLost permet d’annuler les amendes de retard quand le lecteur doit payer le rachat du livre. Une seconde préférence système RefundLostItelFeeOnReturn permet de rembourser le lecteur s’il rapporte le livre perdu.

Avertissement au retour d’un exemplaire selon son type — On peut associer un message à certains types d’exemplaire. Ce message sera affiché au moment du retour de tout exemplaire de ce type.

Microformat schema.org — Les microformats de données permettent d’embarquer dans les pages web des données structurées. Le microformat schema.org a été ajouté aux pages de l’OPAC de Koha, pour le moment uniquement pour les catalogues MARC21. Cela améliore très sensiblement l’indexation d’un catalogue par les moteurs de recherche.

Sélection forcée d’une langue à l’OPAC — La langue de l’OPAC est déterminée par la langue par défaut du navigateur. Puis l’usager peut sélectionner une autre langue en cliquant sur un lien en bas de chaque page. Enfin cette sélection par l’usager est conservée dans un cookie. Une nouvelle option est proposée aux bibliothèques. On peut désormais forcer l’utilisation d’une langue au moyen d’une URL spécifique. Cela permet aux bibliothèques de pointer sur leur OPAC depuis leur site web institutionnel en étant sûre que l’OPAC s’affichera toujours dans la même langue.

Amélioration de l’ergonomie de la réservation à l’OPAC — La nouvelle page de réservation à l’OPAC ne présente plus les exemplaires dans un tableau. La disposition des éléments dans la page est plus lisible, moins chargée et propose des options permettant de masquer certaines informations.

Ajout/suppression de boîtes de recherche — La recherche avancée de l’OPAC permettait d’ajouter des boîtes de recherches combinables entre elles au moyen d’opérateurs booléens. Mais il était impossible de supprimer les boîtes ajoutées. C’est désormais corrigé.

Recherche des adhérents par date de naissance – En recherche avancée d’adhérent, on peut faire une recherche par Nom, Email, Adresse, Numéro d’adhérent, Téléphone, et, maintenant, en plus, par Date de naissance des adhérents.

© 2018 TAMIL s.a.r.l. – 28 rue Bréguet, 75011 Paris, France – 01 84 16 31 57, general@tamil.fr